Pierre SIGNORET d’origine provençale et parisienne, il vient sur la presqu’île dans les années 20 pour des raisons professionnelles et y rencontre Elisabeth GOUZERH, l’une des filles du boulanger du village, Laurent GOUZERH.

sign1 Pierre SIGNORET
Ils se marient et s’installent à Paris mais passent tous les étés à Kerhostin, d’abord au « Pen-Ty » puis au « Skéro », la maison de Duval-Gozlan, qu’ils acquièrent dans les années 40.
Amoureux de la Bretagne, il peindra de nombreux paysages et vues de Kerhostin.
sign2 Pierre SIGNORETC’est là qu’il s’éteindra en 1995.

Toute notre gratitude à Monsieur Laurent SIGNORET à qui nous devons cette biographie et l’autorisation de reproduire ces tableaux de son grand-père.